Communiqués

Le Gouvernement finalise son plan d’action de lutte contre la pauvreté extrême

 Port-au-Prince, le mercredi 16 Octobre 2013.- Le Premier ministre, S.E.M. Laurent Salvador Lamothe, a présidé, le mardi 15 octobre 2013, une séance de travail autour du plan d’action gouvernementale de lutte contre la pauvreté extrême. Entouré, entre autres, du ministre de l’Agriculture, Thomas Jacques, de la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des Droits humains et de lutte contre la Pauvreté extrême, Mme Marie Carmelle Rose Anne Auguste et du directeur général du Fonds d’Assistance Economique et Sociale (FAES), M. Klauss Eberwein, le Chef du Gouvernement a passé en revue l’ensemble des projets sociaux réalisés en faveur du peuple haïtien lors de l’exercice fiscal 2012-2013.

Cette rencontre a été, également l’occasion pour le Chef du Gouvernement de réaffirmer sa volonté d’agir en faveur des plus vulnérables en les aidant à vivre dans la dignité. Aussi, le Premier ministre a insisté sur la nécessité, pour tous les membres de l’équipe gouvernementale, de continuer à accorder, en toute circonstance, la priorité à l’intérêt collectif.

Combattre la pauvreté et se rapprocher de plus en plus des objectifs du millénaire est la priorité du tandem Martelly/Lamothe qui, au cours de l’exercice précédent, a consenti des débours considérables pour arriver à la stabilisation des prix des produits stratégiques  sur le marché national afin de lutter contre la pauvreté. Plus de 200 millions dollars américains ont ainsi été, en conséquence, engagés.

A travers le programme d’assistance sociale «EDE-PEP», 44.6 millions de dollars ont été dépensés en faveur de près de 2.1 millions de bénéficiaires. 775.000 «panye solidarite» ont pu ainsi être distribués, alors que 1.2 million de plats chauds ont été servis à la population nécessiteuse dans les dix départements du pays.

D’un autre côté, plusieurs milliers de femmes ont bénéficié du programme « bourad ekonomik, kore fanm lakay ».  Ces efforts participent de la stratégie du Gouvernement, établie sur trois ans, en vue de  réduire la pauvreté dans le pays. De ce fait, une base de données complète est en train d’être constituée par le FAES, dans la perspective d’améliorer les interventions de l’État en faveur des plus pauvres. A cet effet, plus de 12 mille ménages sur un effectif de 2 millions ont déjà été enregistrés suivant 24 critères déterminés par le Gouvernement.

Pour le nouvel exercice fiscal, le Premier ministre Lamothe a ordonné d’adopter le bénéfice de l’urgence,  en ce qui a trait au décaissement des fonds pour appuyer les programmes sociaux du gouvernement, notamment «  Kore peyizan » qui doit permettre de supporter la campagne agricole d’automne afin de renforcer la production nationale et lutter contre l’insécurité alimentaire.

Haïti était le seul pays de la région  à ne pas disposer de programmes sociaux de cette importance, a fait remarquer le Premier ministre. A cet effet, pour renforcer ses actions sur le terrain et sauvegarder les acquis,  le gouvernement a revu à la hausse les fonds qui devront être investis dans les programmes sociaux pour l’exercice 2013-2014. 

FIN

FacebookTwitterGoogle+EmailLinkedIn


Tous les Communiqués

Primature République d'Haiti

©2017 Primature République d'Haïti - Tous droits réservés