Communiqués

Vers une stratégie nationale de lutte contre la pauvreté extrême

Port-au-Prince, le mardi 21 Janvier 2014.- Lors d’une conférence de presse tenue, ce mardi à la Primature, la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, Marie Carmèle Rose-Anne Auguste, a annoncé l’élaboration de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté extrême, à laquelle le gouvernement s’attèle depuis Octobre 2013. Ce plan est conforme à la vision du Chef de l’État de lutter contre la pauvreté extrême et de garantir les droits sociaux de la population.

La stratégie nationale de lutte contre la pauvreté extrême résulte des efforts consentis pour maintenir la cohésion dans l’action gouvernementale. Elle participe de la vision sociale commune du Président de la République et du Premier ministre qui font de la lutte contre la pauvreté et l’inclusion sociale un véritable combat. En ce sens, l’option préférentielle pour les pauvres que prône le Premier ministre Lamothe s’appuie sur le respect et la dignité humaine du peuple haïtien.

Le Gouvernement travaille également au renforcement et à la systématisation du programme de protection sociale « Ede pèp », à travers l’alphabétisation, les services sociaux de base, l’éducation gratuite, les logements décents et la mise en place des restaurants communautaires dans les quartiers précaires.

Les initiatives de lutte contre l’extrême pauvreté se concrétisent à travers la mise en œuvre du programme de protection sociale « Ede-PÈP » qui compte plus de deux millions de bénéficiaires. Selon les données cartographiées par le Centre national d’information géo-spatiale, le sous-programme de « Cash Transfert » « Ti manman Cheri » est, depuis son lancement, présent dans 95 communes du pays, au profit de 113 205 mères de famille dans les dix départements.

FIN



Tous les Communiqués

Primature République d'Haiti

©2019 Primature République d'Haïti - Tous droits réservés