Actualités

Laurent Lamothe: Augmenter l’offre d’énergie

energie-300x300

Adoptant l’approche d’un partenariat «gagnant/gagnant» entre l’Etat haïtien et le secteur privé, le gouvernement est en passe d’augmenter la capacité de production – 200 Mégawatts – de l’Électricité d’Haïti. L’approche innovante sera tributaire du renforcement des infrastructures et la modernisation du secteur énergétique tant à Port-au-Prince que dans les villes de province.

Augmenter l’offre du secteur national de l’énergie afin de répondre aux besoins croissants d’une population qui connaît, elle aussi, une croissance démographique énorme…c’est le défi que s’apprête à relever le gouvernement de Laurent Lamothe. «La disponibilité énergétique un atout majeur pour le pays», a été le thème du 43e Conseil de gouvernement tenu dans la soirée du 19 novembre 2014 à la Primature.

Une augmentation de 40 mégawatts au réseau de l’Electricité d’Haïti dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince d’ici janvier 2015 a été annoncée au Conseil de gouvernement. Cette hausse considérable de l’offre d’énergie facilitera une nette amélioration dans la distribution du courant électrique dans la zone métropolitaine, a indiqué le directeur général de l’ED’H.

Des instructions formelles ont été passées par le chef du gouvernement pour augmenter le nombre d’heures d’électricité fournie à la population de Saint-Marc, ville défavorisée par rapport au Cap-Haïtien et Gonaïves, disposant respectivement de18 heures et de 17 heures d’électricité au quotidien.

Haïti a actuellement une disponibilité de 200 mégawatts d’énergie électrique alors que le besoin minimal est de 500 mégawatts. Pour combler ce déficit de production, le gouvernement propose un «gagnant/gagnant» entre l’État haïtien et certaines compagnies privées notamment E-Power, Sogener et Haytrac. Ce partenariat proposé devra permettre à l’Etat d’économiser près de 10 milliards de gourdes décaissées annuellement pour supporter l’Electricité d’Haïti.

Un comité de modernisation du secteur énergétique a été créé lors du 43e Conseil de gouvernement marqué par de profondes discussions entre les participants. Ledit comité ouvert aux experts en énergie devra explorer des pistes de solution au problème que confronte le pays. Le chef du gouvernement qui en a fait l’annonce a prôné de nouvelles formes de facturations aux clients. Certains partenariats avec des firmes privées spécialisées sont en cours, une manière d’arriver à plus d’efficacité dans le recouvrement des bordereaux, a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le Premier ministre Lamothe appelle les bénéficiaires des services de l’ED’H à payer leurs factures. Aussi, invite-il l’ED’H à débrancher les clients récalcitrants, à commencer par la Primature, s’ils ne payent pas leurs dettes.

A l’arrivée de M. Martelly à la magistrature suprême de l’État, en mai 2011, seulement 30% des10 millions d’Haïtiens sont branchés au réseau de l’Electricité d’Haïti (Ed’H), réseau électrique désuet et d’une capacité de seulement 200 MW. Ce mauvais service représente un lest pour l’économie haïtienne, ce qui oblige le Trésor public à absorber un déficit mensuel de 18 millions de dollars américains.

Source: HaïtiHebdoNews/Energie



Tous les Actualités

Primature République d'Haiti

©2019 Primature République d'Haïti - Tous droits réservés