Communiqués

Dans le cadre du colloque «Vers un nouveau partenariat entre le Gouvernement d’Haïti et les organisations non-gouvernementales œuvrant en Haïti »

Premier Ministre Laurent Lamothe : « Nous allons définir ensemble une société à l’image de ce que veut le peuple haïtien»

 

▪ Le gouvernement haïtien plaide en faveur d’un nouveau paradigme dans son partenariat avec les ONGs

 

▪ « La priorité est d’aider Haïti suivant des moyens compatibles avec les besoins du peuple haïtien », a assuré le Premier Ministre

 

▪ Il a exprimé la volonté du gouvernement haïtien d’avoir une loi inclusive pour les ONGs, celle qui définit les règles d’engagement

 

New-York, Lundi 24 septembre 2012 : En marge de la 67e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, à New-York, ce lundi 24 Septembre 2012, le Gouvernement de la République d’Haïti, par la voix du Premier ministre, Laurent Salvador Lamothe, a plaidé en faveur d’un nouveau paradigme avec les organisations non-gouvernementales œuvrant en Haïti. Dans un colloque avec divers représentants d’ONGs et des membres du Système des Nations Unies autour du thème «Vers un nouveau partenariat entre le Gouvernement d’Haïti et les organisations non-gouvernementales œuvrant en Haïti », le Chef du Gouvernement a assuré que « la priorité est d’aider Haïti suivant des moyens compatibles avec les besoins du peuple haïtien » et il a exprimé la volonté du gouvernement haïtien d’avoir une loi inclusive pour les ONG, celle qui définit les règles d’engagement .

 

Tenu dans un contexte de renouveau marqué du sceau de la coordination et de l’efficacité de l’aide, ce colloque a offert au Gouvernement une nouvelle occasion de reconnaitre l’importance du travail des ONG dans le pays et également et de poser les jalons d’une nouvelle forme de partenariat avec celles œuvrant en Haïti, basés sur des principes ancrés dans la confiance et des redevances mutuelles. « Il est important que le partenariat entre les ONG de solidarité internationale et les pouvoirs publics haïtien se renforce pour exprimer la complémentarité entre les différentes formes de coopération internationale », a remarqué le Premier Ministre.

 

Le représentant du Système des Nations Unies, Rebecca Grynspan a mis l’emphase sur le travail déjà réalisé par les ONG sur le terrain, notamment après le 12 janvier. Elle reconnait que le gouvernement travaille dans le sens du développement et promet d’engager un dialogue avec les autorités sur place pour aider à raffermir les liens avec les ONG.

 

Historiquement, un nombre important d’organisations non-gouvernementales (ONGs) sont présentes en Haïti. Le Gouvernement de la République d’Haïti rapporte actuellement que 242 ONGs étrangères et 318 ONGs nationales sont régulièrement enregistrées. Cependant, on estime que le nombre d’ONGs opérant dans le pays est beaucoup plus élevé. « Il nous faut une meilleure coordination. Vous êtes tous invités à venir en Haïti pour travailler avec nous. »

 

Organisées sous le haut patronage du président de la République, Michel Joseph Martelly, qui a ouvert la cérémonie par vidéoconférence, ces assises ont permis aux différents acteurs de dialoguer directement. A ce colloque organisé avec l’appui des Nations Unies était ouvert par un panel de haut niveau composé du Premier Ministre et Ministre de la Planification et de la Coopération externe, Laurent Salvador Lamothe, de représentants des Nations Unies et d’ONGs partenaires, dont l’acteur américain Sean Penn qui a plaidé en faveur du relogement des victimes du séisme du 12 janvier 2010 et a rappelé la nécessité de renforcer les capacités du Gouvernement haïtien.

 

-FIN-

FacebookTwitterGoogle+EmailLinkedIn


Tous les Communiqués

Primature République d'Haiti

©2017 Primature République d'Haïti - Tous droits réservés