Communiqués

ALLOCUTION DU PREMIER MINISTRE M. JACK GUY LAFONTANT A L’OCCASION DE LA FETE NATIONALE DE LA REPUBLIQUE BOLIVARIENNE DU VENEZUELA

Monsieur, le Président Michel Joseph MARTELLY

Monsieur, le Maire de Port-au-Prince

Madame, la Mairesse de Tabarre

Madame, la Représentante au Secrétaire Général des Nations Unies en Haïti

Mesdames, Messieurs, les membres de la Presse,

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

IMG_8228

Le peuple et le Gouvernement haïtiens sont conviés le 5 juillet de chaque année à renouveler sa fraternelle amitié au peuple vénézuélien. C’est de bon cœur que je réponds à cet appel et c’est pour moi un insigne honneur de perpétuer cette belle tradition.

Ma présence à cette cérémonie, aujourd’hui, est la manifestation de la solidarité du président de la République, Son Excellence Jovenel MOISE, du Gouvernement et du peuple haïtiens envers le président de la République Bolivarienne de Venezuela, Son excellence Nicolas Maduro et le peuple frère vénézuélien. C’est aussi l’expression d’un vœu, celui de l’unité du peuple vénézuélien, dans toutes ses composantes, pour faire face aux grands défis bouleversant le quotidien des femmes et des hommes de ce pays.

IMG_8211

Dans ce contexte très particulier de l’histoire du peuple vénézuélien, je lance, en toute humilité, un appel à la concorde à cette vaillante société, à sa jeunesse mobilisée, aux différents secteurs de la vie nationale qui se sont tourné le dos.  Je les invite à puiser dans ce rêve d’unité que chérissait Simon Bolivar, non point l’unité de tout un continent pour lutter contre le colonialisme mais bien celle intérieure pour reconstruire la paix et l’entente nationale dans le respect des différences, pour accepter l’autre, en un mot, l’unité pour bâtir un avenir meilleur.  Je suis sûr que ce sacrifice est tout à fait possible.

 

Tel est le cri du cœur de l’ensemble du peuple haïtien à l’endroit de nos frères vénézuéliens.

 

Je voudrais profiter de cet instant pour rappeler que, face à la préoccupante situation politique au Venezuela, la République d’Haïti prône le respect de la souveraineté et des principes démocratiques, qu’elle encourage tous les efforts pour l’ouverture d’un espace de négociations et l’instauration d’un véritable dialogue entre le gouvernement et l’opposition dans ce pays ami. Seul le dialogue vrai et la recherche constante du compromis peuvent apporter une issue acceptable à cette crise.

 

Je suis de ceux qui croient que la solution aux problèmes vénézuéliens ne peut venir que des Vénézuéliens eux-mêmes.

 

Je m’en voudrais, en cette circonstance, de ne pas souligner la solidarité agissante, en tout temps, du peuple vénézuélien avec le peuple haïtien, solidarité  dont témoigne l’accueil fraternel réservé nos frères et sœurs installés dans ce merveilleux pays, ainsi que le programme Petro Caribe qui a permis à l’Etat haïtien de répondre, dans des moments difficiles, à certaines attentes bien légitimes de nos populations.

IMG_8221

Mesdames, Messieurs, en cet instant solennel, il n’est pas inutile de rappeler que l’histoire des peuples haïtien et vénézuélien fut marquée, au début du XIXe siècle, par une fraternité d’armes en faveur de la liberté et de l’indépendance.

 

Cette fraternité, tout en se chargeant d’un contenu nouveau, s’est raffermie à partir de l’accession au pouvoir du président Hugo Chavez. Dans les années 1960 et 1970, le Venezuela était devenu une terre d’accueil pour les compatriotes haïtiens qui, pour des raisons politiques, fuyaient la terre natale. A l’immigration politique se sont substitue progressivement des flux d’origine économique, lies à la dégradation , dans un contexte de crise politique aigue post-86, des conditions de vie de certains de nos citoyens, forces de chercher ailleurs un mieux-être.

Je tiens à exprimer au peuple Vénézuélien toute notre reconnaissance pour ces marques de fraternité, de solidarité et d’amitié.

Monsieur l’Ambassadeur, je vous prie de transmette  nos plus vifs remerciements au président Nicolas Maduro qui, reprenant le flambeau transmis par le commandant Hugo Chavez, a toujours marché main dans la main avec Haïti.

Au nom du président de la République, Son Excellence Jovenel MOISE, du gouvernement, du peuple haïtiens et en mon nom propre, je renouvelle de vœux de progrès, d’unité, de concorde et de paix pour le peuple vénézuélien.

Vive l’amitié Haïtiano-Vénézuélienne !

Je vous remercie

 

FacebookTwitterGoogle+EmailLinkedIn


Tous les Communiqués

Primature République d'Haiti

©2017 Primature République d'Haïti - Tous droits réservés