Politique Générale

DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE

PREMIER MINISTRE ENEX JEAN-CHARLES

 

 

Honorable Président de la Chambre des Députés,

Honorables Membres du Bureau,

Honorables Députés,

Mesdames, Messieurs les Membres du Gouvernement,

Je voudrais d’abord adresser mes salutations à tous les Honorables Députés réunis en Assemblée dans cette enceinte, haut lieu de débats de nos mandataires, à l’occasion de cette séance consacrée à la déclaration de ma politique générale comme Premier Ministre chargé de conduire l’action Gouvernementale.

Nous vivons actuellement une situation politique d’exception, marquée par une polarisation des forces politiques, exacerbée par la discontinuité du processus électoral ayant conduit le Pouvoir Exécutif et le Pouvoir Législatif, co-dépositaires de la souveraineté nationale, à l’accord  politique  du 5 février 2016.

C’est dans ce contexte difficile, mais aussi très prometteur pour l’avenir de la démocratie en Haïti, que j’ai été appelé par le Président provisoire de la  République, Son Excellence Monsieur Jocelerme Privert, à la tête du Gouvernement. Je suis très touché de cette marque de confiance qu’il a manifestée à l’endroit de ma personne. Je voudrais saisir cette occasion pour lui exprimer toute ma gratitude.

Permettez que je prenne le temps de remercier ces distinguées personnalités, membres de mon gouvernement, qui dans un élan citoyen ont accepté de m’accompagner afin de servir la République dans une conjoncture aussi compliquée.

Mesdames, Messieurs les Ministres, je suis d’ores et déjà persuadé que vous ne démériterez pas de la Patrie.

Je voudrais exprimer, devant vous, honorables parlementaires, et devant la Nation, ma détermination et celle de mon Gouvernement à ne ménager aucun effort pour mériter cette confiance du Chef de l’État et servir la nation avec loyauté, savoir-faire et dévouement.

.

 

Honorable Président,

Membres du Bureau

Honorables Parlementaires, 

Dans un environnement politique de plus en plus tendu, je dois vous avouer que je reconnais tous les efforts que vous avez consentis, toutes tendances politiques confondues représentées à la Chambre des Députés, dans un esprit de concorde, d’entente et de compromis, pour favoriser la formation de ce Gouvernement.

L’action de mon Gouvernement s’articulera principalement autour des principes citoyens, démocratiques et républicains suivants :

Rigueur, transparence et bonne gouvernance;

Stabilité et renforcement des institutions;

Sens du travail et de l’effort citoyen;

Lutte contre la corruption et l’impunité ;

Disponibilité constante pour le dialogue et grande attention aux critiques constructives.

Aussi, tenu par les engagements consignés dans l’accord du 5 février 2016, est-ce avec un esprit de dialogue et de tolérance que je conduirai l’action Gouvernementale. Il nous appartient de nous mettre d’accord sur des solutions à nos problèmes, pour donner à notre pays une direction où toutes les haïtiennes et tous les haïtiens peuvent se retrouver.

Dans cette perspective, avec toute la volonté et la détermination de mon équipe et avec le concours de tous les secteurs de la vie nationale, je m’engage à prendre toutes les mesures que rend nécessaires la situation actuelle, pour créer rapidement les conditions d’un environnement politique stable, propice à la poursuite du processus électoral initié au cours de l’année 2015.

Il m’est particulièrement agréable de rappeler qu’avec la désignation, par les organisations concernées, des différents membres appelés à siéger au Conseil électoral provisoire, une étape importante a été franchie. L’une des toutes premières actions de mon Gouvernement consistera à formaliser leur nomination par Arrêté pris au premier Conseil des Ministres, immédiatement après l’installation des membres du Gouvernement.

Dois-je rappeler que, conformément aux dispositions de l’Accord du 5 février 2016, ce Conseil Electoral aura pour tâches principales de :

Relancer le processus électoral après évaluation des étapes déjà franchies ;

Mettre en application les recommandations techniques de la Commission indépendante d’évaluation électorale;

Finaliser et proclamer les résultats des élections.

Ce Gouvernement veillera à ce que tout soit mis en œuvre, y compris la recherche, le cas échéant, de moyens financiers supplémentaires afin de créer les conditions nécessaires et suffisantes à la relance immédiate du processus électoral. Il sera, sans doute, permis au Gouvernement de la République d’exhorter le Conseil Electoral Provisoire, sitôt installé, de lui soumettre un calendrier raisonnable à la hauteur des attentes de tous les acteurs impliqués dans le processus électoral.

Honorable Président,

Membres du Bureau

Honorables Parlementaires, 

Par-delà la mission dévolue à mon Gouvernement, il n’en demeure pas moins vrai qu’il doit s’atteler à la gestion quotidienne de l’Etat dans toutes ses composantes, pour satisfaire les besoins de plus en plus grandissants de toutes les couches de la population haïtienne, notamment les plus vulnérables.

Les pistes de solutions que propose ma déclaration de politique générale sont une illustration de la volonté du Président de la République et du Gouvernement, de collaborer plus étroitement avec le Parlement comme institution de contrôle, et d’associer chaque parlementaire aux grands choix des politiques nationales et locales. Elles répondent aux exigences de sincérité et du respect des engagements pris, conditions nécessaires pour une prise de conscience collective et ultime de la situation réelle du pays, et de l’immensité des tâches à accomplir. Nous devons donc appréhender la réalité sans délai.

 

Il ne s’agit point pour nous de faire à nouveau l’état des lieux de la situation économique et sociale du pays ;  le tableau tel qu’il se présente met à nu des défis majeurs comme:

La sécurité publique ;

l’insécurité alimentaire ;

La décote accélérée de la gourde entrainant la baisse du pouvoir d’achat de la population haïtienne ;

Autant de défis qui interpellent mon Gouvernement et qui appellent des mesures urgentes de redressement pour faire face aux attentes nombreuses et multiples de la population.

Honorable Président,

Membres du Bureau

Honorables Parlementaires, 

Notre pays fait face depuis quelques temps à une augmentation significative des actes d’insécurité. La sécurité intérieure de notre pays est menacée par la recrudescence du grand banditisme qui freine le développement de l’activité économique.

Des policiers sont attaqués ou abattus en plein exercice de leur fonction ;

Des citoyens sont enlevés ou tués en vaquant à leur occupation.

Ces actes nous commandent de rester constamment en éveil et nous rappellent la nécessité de renforcer les capacités de nos services de renseignement et de sécurité, afin qu’ils puissent assurer avec efficacité la protection des vies et des biens de nos citoyens et la défense de l’intégrité de notre territoire.

Aussi, je prends l’engagement solennel devant cette auguste assemblée, une fois le vote de confiance du Parlement accordé, de réunir à brève échéance le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) aux fins de prendre toutes les dispositions  susceptibles de rétablir l’ordre et la sécurité dans le pays.

De plus, mon gouvernement veillera  scrupuleusement à l’indépendance du pouvoir judiciaire. Force doit rester à la loi.

Honorable Président,

Membres du Bureau

Honorables Parlementaires, 

Les informations provenant de la Coordination Nationale de la Sécurité Alimentaire (CNSA) et du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en Haïti font état d’un taux d’insécurité alimentaire au niveau national de 30%, et d’une accélération significative de l’insécurité alimentaire sévère durant les six derniers mois.

Sur le court terme, le Gouvernement se propose, entre autres, de :

Renforcer et soutenir la campagne de printemps lancée par le Ministère de l’Agriculture, avec une meilleure coordination et une meilleure priorisation des zones touchées ;

Renforcer les programmes existants de financement et de soutien des PMEs évoluant dans le secteur agricole ;

Redynamiser les systèmes d’irrigation existants pour réduire les effets néfastes de la sécheresse ;

Mettre en place un certain nombre de travaux à haute intensité de main- d’œuvre au niveau de l’agriculture, de curage de canaux, de dragage de rivières, d’assainissement des villes, de travaux de conservation des sols, de réhabilitation de tronçons de routes secondaires et de pistes agricoles ;

Accompagner les familles dans certaines zones de très grande précarité et de vulnérabilité, à travers des allocations familiales ciblées pour gérer l’urgence de la faim.

 

Honorable Président,

Membres du Bureau

Honorables Parlementaires, 

La perte de la valeur réelle de la gourde par rapport au dollar est un phénomène que nous vivons tous les jours. Elle affecte énormément le pouvoir d’achat des citoyens, influence l’augmentation du prix des produits, et ronge le revenu des entreprises aussi bien que l’épargne en gourde des millions de nos concitoyens. Pour faire face à cette dégringolade de notre monnaie nationale, nos autorités monétaires ont dû, à maintes reprises au cours de ces deux dernières années, déployer des méthodes restrictives affectant la capacité de production et la rentabilité de notre entreprenariat, et limitant la possibilité de création d’emplois soutenables pour nos concitoyens.

Sur le court terme, le Gouvernement va lancer des signaux forts et poser certaines bases, pour notamment :

Garantir une meilleure discipline budgétaire qui consiste aussi à réorienter les actions gouvernementales à travers une loi de finances rectificative, en tenant compte du niveau des ressources effectivement disponibles ;

Réduire les anticipations négatives des agents économiques liées à l’incertitude entourant la poursuite des élections, élément nécessaire à la reprise de la normalisation des activités politiques ;

Mettre en place, sous l’autorité du Président de la République ou du Premier Ministre,  un cadre de Concertation des interventions des autorités monétaire et fiscale affectant l’économie et le système financier du pays.

 

le contexte actuel impose à tous des efforts de rationalisation et des actions courageuses pour lutter contre le gaspillage et orienter les ressources essentiellement vers les programmes d’amélioration des conditions de vie de nos citoyens.

 

 

ONORAB PALMANTE,

ONORAB DEPITE, PEP AYISYEN

 

JODIA MWEN VINI DEVAN NOU POU MWEN FÈ DEKLARASYON POLITIK JENERAL MWEN.  GOUVENMAN  AN PRAN ANGAJMAN POU LI RESPEKTE AKO 5 FEVRYE A.

DEPI MWEN JWENN VOT KONFYANS NOU AN,  PREZIDAN PEYI AK MWEN , PRAL PRAN YON ARETE POU REMETE SOU PYE KONSEY ELEKTORAL PWOVIZWA-A POU FINI AK ELEKSYON KI TE KOMANSE DEPI LANE 2015 LA.

 

NAN SANS SA, NAP TRAVAY POU NOU METE YON KLIMA KONFYANS NAN MITAN AKTE YO, POU PEMET KEP-A  FE TRAVAY LI NAN BON JAN KONDISYON.

MWEN PRAN ANGAJMAN AK TOUT GOUVENMAN’M LAN POU NOU PRAN TOUT DISPOZISYON POU BAY KEP A MWAYEN POU PWOSESIS ELEKTORAL LA KA KONTINYE EPI ABOUTI.

 

ONORAB PALMANTE

SE VRE KE NOU NAN POU NOU FINI ELEKSYON YO, MEN NOU KONNEN TOU KE PEYI A AP TRAVESE YON PERYOD DIFISIL. GRANGOU, ENSEKIRITE ELATRIYE KI RANN LAVI NOU PI DIFISIL CHAK JOU, SITOU SI LA YO KI PI POV YO.

 

SI NOU BAN MWEN VOT KONFYANS LAN, YOUN NAN PREMYE DESIZYON MAP PRAN SE REYNI AK MOUN KI JERE DOSYE SEKIRITE NAN PEYI A, POU NOU KA PRAN BON JAN MEZI POU KWAPE INSEKIRITE SOU TOUT FÒM.

GEN TWOP MOUN AK POLISYE KA-P MOURI CHAK JOU, GEN TWOP  AKSIDAN MACHIN KI POTE ANPIL MOUN ALE NAN PEYI SAN CHAPO. DAYE MAP PWOFITE OKAZYON SA-A POU MWEN KOUBE’M BYEN BA DEVAN MEMWA MOUN ENCH AK LEOGAN KI PÈDI LAVI YO NAN VYE AKSIDAN KE NOU TE KA EVITE.

 

Honorable Président de la Chambre des Députés,

Honorables Députés Membres du Bureau,

Honorables Députés,

Permettez-moi, une fois de plus, de remercier le  Président de la République qui a fait choix de moi pour conduire ce Gouvernement de consensus, issu de l’accord politique du 5 février 2016.

 

Mes remerciements vont aussi à tous les secteurs de la vie nationale qui ont participé aux séances de consultation dans le cadre du choix du Premier Ministre et de la constitution du Gouvernement.

A vous, Honorables Députés, j’adresse mes remerciements d’avoir fait le sacrifice durant la semaine pascale pour m’inviter à présenter l’énoncé de ma politique générale aux fins de débat et de sanction.

 

Aussi, Messieurs les Honorables Députés, j’ai l’honneur, en application de l’article 158 de notre Constitution de solliciter un vote de confiance de l’Assemblée sur ma déclaration de politique générale.

 

MERCI !

 

Port-au-Prince, le 23 mars 2016

 

Enex JEAN CHARLES

Primature République d'Haiti

©2017 Primature République d'Haïti - Tous droits réservés